loader
Actualités
  • :

Diabolisé à tort par les anti-Fatshi : Jean-Claude Kamfua reçoit le soutien du CNC

Le Vice-gouverneur du Haut-Katanga et président de l’Interfédéral du Congrès National Congolais (CNC), Jean-Claude Kamfwa, est depuis un certain temps victime d’une campagne de diabolisation qui ne dit pas son nom, orchestrée par un réseau des anti-Fatshi. Les bourreaux reprochent, à ce vaillant patriote, toute honte bue, de mobiliser et d'aplanir le terrain pour la réélection du président de la République.

Le Congrès National Congolais (CNC) est un parti organisé et discipliné. « Notre leader, le ministre d’Etat Pius Muabilu Mbayu Mukala avait déjà donné l’ordre. Pour l’ensemble des militants du CNC, c’est la candidature du président Félix Tshisekedi, parce qu’au CNC nous estimons que le travail que le président de la République a abattu est très important. A la suite de cet ordre, tous les cardinaux du CNC sont à l’œuvre pour expliquer à la population le bien-fondé de cette candidature », a indiqué M. Célé Kanangila, porte-parole de ce parti politique membre de l’union sacrée de la nation.

Dans l’espace Grand Katanga par exemple, indique notre source, le président interfédéral du CNC fait un travail énorme. A chaque sortie médiatique ou à chaque sortie en public, Jean-Claude Kamfua explique avec succès à la population, le bien-fondé de la candidature du président de la République, car pour le CNC, le développement du pays passe par là.

Malheureusement, constate Célé Kanangila, les ennemis du développement ont comme dans leurs habitudes, procédé par des mensonges et montages pour décourager cet élan. C’est ainsi que le CNC condamne avec la dernière énergie cette attitude irresponsable et se réserve le droit de saisir les instances judiciaires compétentes. Le CNC apporte par conséquent son soutien indéfectible à son président interfédéral et lui demande d’aller de l’avant et de travailler pour la population, car le développement du Congo passe par là.

Pour le CNC, toute personne, membre de l’Union sacrée ou non, qui s’oppose à la candidature de Félix Tshisekedi, est ennemi de la République et le CNC va lui réserver un traitement conséquent. Le CNC demande par la même occasion à l’ensemble de ses militants éparpillés à travers la République, de rester vigilants, de protéger le président Tshisekedi et de renforcer la sécurité autour de son président interfédéral.

Pour le CNC, en démocratie, il revient à chaque camp politique d’opter pour une candidature et pour notre compte, c’est la candidature de Félix Tshisekedi. 

 



Actualités Récentes