loader
Actualités
  • :

Le Comité de stabilité financière sollicite un état des lieux de la BIAC SA en liquidation par l’IGF et d’en présenter le rapport endéans 30 jours

En attendant la présentation de ce rapport qui inclura, notamment la situation des créanciers et des tiers de propriété détenus par la Banque en liquidation, le Comité de Stabilité Financière a recommandé à la Banque Centrale du Congo et aux actionnaires de la BIAC SA de considérer l’option de surseoir à toute activité au sein de cette Banque au risque d’entraver la mission de l’Inspection Générale des Finances.

Le Ministre des Finances a fait l’économie du Rapport relatif aux deux réunions du Comité de Stabilité Financière en République Démocratique du Congo (CSF) tenues respectivement le 25 octobre et le 1er novembre 2022 pour passer en revue la situation de la liquidation de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC).

Partant de l’état de la question, il a été noté que la précarité de la situation financière de la BIAC SA ne pouvait qu’appeler à une prise en charge urgente par la Banque Centrale du Congo, en sa qualité d’autorité de régulation du secteur bancaire. Conformément à la Loi Bancaire en vigueur, le Comité de Stabilité Financière a soutenu que la décision du retrait d’agrément de la BIAC SA était requise pour protéger les épargnants et éviter une crise systémique dans le secteur financier.

Le Ministre des Finances a précisé que, suite à l’enlisement du processus de liquidation et la multiplicité des procès et recours judiciaires, l’état de la BIAC SA apparaît, à ce jour, méconnu de toutes les parties. D’où la recommandation du Comité de Stabilité Financière de solliciter un état des lieux de la BIAC SA en liquidation par l’Inspection Générale des Finances et d’en présenter le rapport endéans 30 jours.

En attendant la présentation de ce rapport qui inclura, notamment la situation des créanciers et des tiers de propriété détenus par la Banque en liquidation, le Comité de Stabilité Financière a recommandé à la Banque Centrale du Congo et aux actionnaires de la BIAC SA de considérer l’option de surseoir à toute activité au sein de cette Banque au risque d’entraver la mission de l’Inspection Générale des Finances.

Le Ministre des Finances a conclu son propos en rappelant que le Comité de Stabilité Financière a notamment pour mission de favoriser la concertation entre les Institutions et Organes de l’Etat en vue de préserver la stabilité financière. Et ce, sans interférer d’aucune manière sur les décisions de Justice. Le Conseil a pris acte de ce Rapport.



Actualités Récentes