loader

Remplacement de Samy Badibanga au Sénat: L’Indépendant Éric Makangu et l’Udps Eddy Mundela déposent leurs candidatures

Course au poste de premier  vice-président du Sénat. Le dépôt des candidatures  s'est clôturé ce lundi. Pour ce faire, le bureau a enregistré deux candidatures  pour succéder à Samy Badibanga qui avait démissionné de ce poste il y a  près de trois mois. Il s'agit des  sénateurs  Éric Makangu et Eddy Mundela, l’un et l’autre, membres de l'Union sacrée de la nation. Éric Makangu s'est présenté comme indépendant et membre de l'union sacrée de la nation. Il se dit prêt à accompagner la vision du chef de l'État.

 « Nous venons de déposer notre candidature au poste de premier vice-président du Sénat. Ça a été de manière officielle et publique », a indiqué Eric Makangu qui ne rêve que de servir ses frères, et au-delà, le pays, la Rdc, pour compléter le bureau dans les attributions qui sont celles du premier vice-président.

Indépendant, il est membre de l’union sacrée de la nation, et soutient la vision du chef de l’Etat. « Nous comptons sur les sénateurs, unanimement ceux de l’union sacrée de la nation. Je veux me dévoiler lors de la campagne qui aura lieu dans deux jours. Nous sommes soutenus non seulement par le Grand Kasaï, mais par toutes les provinces. Mon combat c’est le nationalisme, l’unité géopolitique », martèle-t-il.

Un autre candidat, c'est Eddy Kanku Mundela dont la candidature est portée par le l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Ce qui justifie la présence du Secrétaire général du parti présidentiel Augustin Kabuya, qui l’a accompagné lors du dépôt  de sa candidature.

«Je suis secrétaire général de l’UDPS. Comme il était prévu que les partis puissent déposer les candidatures, c’est pour cela que je suis là. Aujourd’hui, c’était le tour du Sénat. C’est le candidat que l’UDPS a proposé pour faire partie du bureau du Sénat. L’UDPS est membre de l’union sacrée. Nous sommes en démocratie, mais si les gens sont loyaux envers le chef de l’Etat, l’UDPS n’a qu’un seul sénateur qu’il a présenté », a expliqué Augustin Kabuya, avant de demander aux uns et aux autres qui pensent mieux soutenir le chef de l’Etat, d’appuyer leur collègue.

Comme on peut bien le constater, la bataille pour succéder à Samy Badibanga est donc engagée. Aujourd’hui mardi 8 juin, il est prévu l’examen puis l’affichage des listes ; mercredi 9 juin : examen des recours et affichage des listes définitives. La campagne électorale interviendra le  jeudi 10 juin, soit deux jours avant l'élection et l'installation de celui qui remplacera Samy Badibanga au perchoir.



Actualités Récentes